Alicia Jayr alias "Malicia Rose" 2ème Dauphine Miss Pin-Up Auvergne Rhône Alpes


Crédit photo : Morgane Monneret


1. Quelle a été votre motivation pour vous inscrire à ce concours ?

Pour être honnête, malgré ma participation à un concours locale une fois, je ne me sentais absolument pas légitime en tant que Pin-Up. Et c'est une Pin-Up bienveillante qui m'a convaincue de participer. J'y vois l'occasion de rencontrer d'autres Pin-Up passionnées et de m'intégrer davantage au milieu. Je suis également très enthousiaste à l'idée de passer un excellent moment, de prendre du plaisir à défiler et faire un show, d'échanger avec le public ! La préparation m'excite aussi beaucoup car cela met ma créativité en ébullition ! A la manière d'une peintre qui choisirait ses couleurs pour créer sa toile, je me sens comme une artiste qui compose ses tenues, avec ses accessoires, son maquillage et sa coiffure. Et le show … c'est un vrai plaisir pour moi d'imaginer une mise en scène, de choisir un son, de créer un costume.


Crédit photo : MPTX studio


2. Cela fait des années (entre 1920 et 1960) que la Pin-Up existe dites-nous

laquelle de ces années est la plus représentative pour vous ?

C'est une question assez complexe tant la diversité des supports de représentations et les styles de femmes ont évolué. Chaque décennie apporte quelque chose et est représentative d'un contexte socio-culturel. La Gibson Girl, considérée comme la première Pin-Up, est attendrissante pour moi. J'adore les photographies des Ziegfield Girls, avec un univers artistique très marqué par l'orient, un soin apporté au décor, aux textiles et aux accessoires. J'apprécie les jeux de transparence avec les textiles sur certaines esquisses d'Alfred Vargas, datant plutôt des années 40. J'apprécie en effet davantage la suggestion à la nudité. Mais, l'apogée pour moi se situe de la fin des années 40 à la fin des années 50. D'abord, parce que les pin-up sont très incarnées par des actrices, donc des personnes vivantes mais en même temps inaccessibles. J'aime la silhouette de ces années, la grâce et le glamour de ces femmes. C'est le cas de Marilyn Monroe, dont le sourire et l'espièglerie crèvent l'écran. Je peux également citer Rita Hayworth (plus active dans les années 40), et Anita Ekberg. Du côté de l'Italie, Gina Lolobridgida et surtout Sophia Loren sont d'une grande sensualité. Ce qui me touche également, c'est la condition de certaines de ces femmes qui derrière les feux des projecteurs, cachaient des blessures personnelles ou avaient envie de rôles plus complexes.



3. Miss Pin-Up France représente quoi pour vous ?

Pour moi, Miss Pin-Up France est une communauté de personnes passionnées par les milieux Pin-Up, rétro et vintage, qui font vivre cette culture et la font découvrir au public. Ce sont des personnes investies, qui donnent de leur temps pour organiser des événements, tels que les élections Miss Pin-Up. D'ailleurs, j'adhère aux principes de ces élections qui font fi des idéaux de beauté actuels et mettent en valeur la personnalité, le style et la passion des participantes. Beaucoup de femmes ayant participé témoignent de la confiance que cela leur a apporté. Je

pense que l'organisation Miss Pin-up est également un réseau idéal pour lier des amitiés autour d'une passion commune.


Merci Alicia

102 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout