Andréa Candidate Nouvelle Aquitaine

Peux-tu te présenter ? Que fais-tu dans la vie ?

Je me prénomme Andréa, j’ai 31 ans, je suis commerciale dans l’univers du jeu. Je suis passionnée par la mode, le vintage, la décoration, et les voyages.


Ta passion te vient d’où ?

Sans nul doute j’étais « une vraie fille » déjà toute petite la féminité me fascinait. Je piquais les talons de maman le mercredi après-midi et à 12 ans je me maquillais en cachette pour aller à l’école.

Il y a aussi Mamie qui m’a transmis la passion. Ma coquette grand-mère, ses histoires d’antan, son époque, ses photos me faisaient rêver. Je passais des heures à fouiller dans ses armoires à lui chiner une pièce ou deux, chapeau rétro, gants, broche...

Mon look rétro s’est révélé au fil du temps. Je suis passée par plusieurs styles durant l’adolescence : lolita, gothique, rock et le « un peu trop féminine », je me cherchais ne trouvant pas le bon dosage. Aujourd’hui je ne porte plus ces styles mais chacun d’eux m’a amené à trouver mon moi.

Je ne me suis pas dite pin’ up du jour au lendemain. C’est une accumulation de chapeaux, de bijoux, de sacs, de parapluies ... qui au début n’étaient là que pour accessoiriser mes tenues qui ont finis par faire un total look dit PIN-UP.

Quelles sont tes influences dans le rétro-vintage ?

J’affectionne tout particulièrement les années 30-40. Je ne m’identifie à personne je prends des idées à droite à gauche sur la toile, dans les films et surtout je suis mon instinct. Je chine des pièces dans des boutiques d’occasion, des brocantes...et également dans le quartier déjanté de Camden Town à Londres.


Quelle est ta définition d’une Pin-Up de nos jours ?

Pour moi la Pin-up est une FEMME d'aujourd'hui s’inspirant d’hier, charmeuse et radieuse, mutine et coquine, gourmande et pétillante, extravagante mais pudique. Elle assume sa féminité à son paroxysme. Le tout saupoudré d’un esprit fétichiste suranné. Elle sait allier le trash et le glamour. Bien avec son temps, elle vit avec un brin de nostalgie mais s’il y a une chose sur laquelle elle ne transige pas, c’est sur sa féminité.

Comment tu te sens par rapport au concours ?

Je viens de m’inscrire au concours à quelques jours de la clôture des inscriptions donc c’est encore flou pour moi, j’ai encore pleins d’interrogations. Je suis un peu stressée, je ne suis pas habituée à parader et qu’on me donne une note. Mais je sais que l’esprit est bon enfant. Dès la publication de mon inscription sur Facebook les messages des autres pin-up ont afflué. Elles sont adorables et c’est tout particulièrement pour ça que je me suis inscrite, pour faire partie de cette belle communauté.