Clara alias "Alice Hoenen" 2ème Dauphine Miss Pin-Up Bourgogne Franche Comté


1) Quelle a été votre motivation pour vous inscrire à ce concours ?

Premièrement je suis une amoureuse de l’histoire de la mode, car la mode en dit long sur la société dans laquelle elle s’inscrit. J’aime beaucoup les année 30 et 40, car on arrive doucement vers la femme fatale ; on quitte les robes lâches des années 20 pour ré-épouser et se réapproprier les courbes féminines. J’aime relever les défis, et il y a encore une année je n’avais aucune foi en moi. J’ai eu la chance de travailler avec des photographes pour mes créations et même de faire un premier concours.

Défiler et concourir pour un titre de miss Pin-up Bourgogne Franche-Comté est un challenge et un excellent exercice de confiance en soi ainsi qu’un beau partage de passion.


2) Cela fait des années que les pin-up existent, dites-nous laquelle de ces années est la plus représentative pour vous ?

Chaque décade a une particularité propre et intéressante. Bien souvent, on va naturellement vers les années 50 avec Marilyn en tête de prou. C’est l’époque de la ménagère « ravissante idiote » qui dévoile une partie de ses dessous de manière ingénue (à la manière du peintre Gil Evlgren). Pour ma part je préfère les années 30-40. Ma première pin- up est Marlene Dietrich. C’est l’époque ou les femmes deviennent fatales sans être ingénues. C’est surtout une décade ou les femmes ont tenté de rester élégantes malgré la guerre et les malheurs (les bas dessinés avec un crayon, la soie récupérée des parachutes…). J’admire les femmes de cette époque ; elles ont décidé de prendre les mêmes risques que les hommes (pour certaines) tout en restant élégantes. Conscientes du pouvoir qu’elles pouvaient avoir, elles ont joué un rôle auprès des armées. Pas comme espionnes, combattantes ou même « professionnelles », les pin-up 2nd guerre mondial sont plus à percevoir comme un vent de fraicheur et pour ragaillardir des troupes. Et donc on en revient à la définition première d’une pin-up ; une femme en tête d’affiche pour vendre de l’élégance et du charme.


3) Miss Pin-up France représente quoi pour vous ?

Il y a un an, un rêve que je n’aurais pas oser tenter, aujourd’hui un rêve que je touche du doigt. C’est surtout la possibilité de retrouver des gens animées par les mêmes passions, pouvoir échanger, partager et surtout apprendre.


Merci Clara

221 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout