• Miss Pin-Up Mag

Ophélie Candidate Ile de France

1 ) Peux-tu te présenter ?

Bonjour à toutes et tous ! Je m'appelle Ophélie alias Arum Lilie, j'ai 26 ans et réside dans le 77. Et point important, je suis très bavarde, comme vous allez pouvoir le constater !


2) Que fais-tu dans la vie ?

Je travaille en tant que technicienne en charge du patrimoine arboré de Seine-Saint-Denis. Un emploi qui laisse peu de place aux robes et escarpins, mais qui me permet de vivre de mon autre passion qu'est l'écologie et la nature ! Je suis également modèle photo amateur depuis 4 ans environ, et je me spécialise depuis récemment dans les photos rétro/50's.



3) Ta passion te vient d'où ?

Mon amour du vintage a commencé très jeune. Petite, j'entendais parfois ma grand-mère fredonner des airs d'Edith Piaf, et j'ai très souvent vu mon grand-père avec une casquette Gavroche sur la tête ! Leur maison, joliment décorée avec des meubles anciens et de la belle vaisselle a déclenché mon amour pour les objets de belle facture.

Mon grand-père retapait d'ailleurs parfois certains objets trouvés en brocante ou au détour d'une rue, et cet amour pour ces loisirs ne m'a depuis jamais quittée !

Sur le plan cinématographique, mon père m'a initiée très jeune aux "vieux films". J'ai d'ailleurs le souvenir de longs fous rires avec ma sœur en regardant "Le Petit Baigneur" tous les trois ! C'est en regardant des films tels que "Jo" ou "Le Grand blond avec une chaussure noire" que j'ai découvert des actrices telles que Claude Gensac ou Mireille Darc, que j'ai tout de suite admirées pour leur élégance et leur charisme.

Musicalement parlant aussi, cette passion du vintage date de mon plus jeune âge. Elevée aux sons de Nina Hagen, Madness ou encore The Stray Cats et B52's, je n'écoute que très rarement des musiques "conventionnelles" ou actuelles.

A l'adolescence, un ami m'a offert "L'Art de la Beauté" de Lola Montès. Véritable bible des secrets de beauté du XIXème siècle, ce livre fut pour moi une révélation. Les recettes du teint blanc, de la coquetterie et de la toilette délicate qui y sont décrites, ont immédiatement fait écho à la vision que je me faisais de la beauté. A ce moment-là, ce fut une évidence : Je voulais être une pin-up moi aussi !

C'est d'ailleurs à cette même période que je débutais des études de chant lyrique. L'apprentissage de cette discipline intemporelle m'a amené à découvrir des vidéos et concerts de grandes cantatrices, dont le maintien et la prestance m'ont poussée encore davantage à tenter de faire de l'élégance un leitmotiv quotidien.


4) Quelle sont tes influences dans le rétro-vintage ?

Je vais tâcher de résumer au mieux, tant les possibilités de réponses sont infinies ! Sur le plan vestimentaire, j'affectionne tout particulièrement le style Newlook, et notamment les tenues emblématiques de couturiers et créateurs français comme Chanel ou Dior dont je tente de m'inspirer régulièrement.

Lorsque je pense aux influences, j'ai immédiatement Simone Signoret et Michelle Morgan en tête, qui représentent selon moi l'image de femmes fortes que sont les pin-up. Ava Gardner est également l'une de mes actrices fétiches. Découverte dans le film Pandora, son image ne m'a plus jamais quittée, à tel point que celle-ci a pris place définitivement sur mon bras ! Mae West est elle aussi encrée en moi depuis quelques années. Sa force de caractère et ses courbes sensuelles sont la parfaite illustration de la beauté généreuse des pin-up. Je m'inspire aussi beaucoup du côté sombre de certains look de Dita Von Teese, qui font écho à l'ancienne gothique qui sommeille encore en moi !

Sur le plan musical, Etta James, Edith Piaf, April Stevens et Elvis Presley rythment régulièrement mes playlists !



5) Quelle est ta définition d'une pin-up de nos jours ?

Je pense qu' il n'y a pas de réelle définition. Littéralement, la pin-up est une image de femme que l'on épingle au mur, et je pense que toutes les femmes sont belles et méritent d'avoir leur image mise en avant ! Il y a autant de pin-up qu'il y a de femmes selon moi !


6) Tu es candidate quel ressenti as-tu sur ce futur évènement qu'est l'élection de région ?

Ce concours est pour ma part un chalenge, un dépassement de soi. Et comme tout défi, il s'accompagne de beaucoup de stress, car j'ai à cœur de m'y investir pleinement afin notamment de proposer au comité et aux personnes présentes un spectacle de qualité, mais aussi et surtout me prouver que je peux surmonter ma grande timidité. J'ai longtemps vécu mon amour du vintage en ermite solitaire, en partie à cause de cela. Aujourd'hui, j'aborde l'élection avec beaucoup d'impatience car je suis ravie de rencontrer des femmes qui partagent cette passion, et d'intégrer cette jolie communauté qu'est le monde des Pin-up !