Virginie pré-sélectionnée Centre Val de Loire

Peux-tu te présenter ?

Bonjour. Je m'appelle Virginie. J'ai 43 ans. Je suis mariée, maman de 2 jeunes filles de 10 et 13 ans. J'habite dans un petit village du Loiret. Je suis infirmière et aussi un peu fermière, j'élève des poules et des chèvres dans ma campagne adorée. J'ai beaucoup de passions comme le bricolage (si un voisin a besoin d'une perceuse, c'est à moi qui la demandera, pas à mon mari. Je suis comme Emma dans "scène de ménage"). Il y a aussi le crochet, les animaux et beaucoup d'autres mais la plus ancienne ce sont les Pin-up.


Crédit photo : Laurent Ducruit


Ø Ta passion te vient d'où ?

Aussi loin que je m'en souvienne, toute petite déjà, je bavais devant les magnifiques robes des années 50 que je voyais à la télé. J'ai toujours été admirative de cette époque autant pour le style vestimentaire, la musique mais aussi le mode de vie, les voitures et le design intérieur des maisons. Je me souviens de ma 1ère robe "rétro" (une robe swing, encolure bardot avec un jupon en tulle). C'est ma maman qui me l'a achetée pour le mariage de ma cousine. Je crois que je n'ai jamais autant désiré une robe que celle-ci. J'avais 15 ans. Cette robe je l'ai encore. Evidemment, je ne rentre plus dedans mais je l'ai donnée rapidement à mes filles pour qu'elles se déguisent avec. Autant dire qu'à l'heure d'aujourd'hui elle mérite d'être recousue à de nombreux endroits.


Ø Quelle sont tes influences dans le rétro-vintage ?

Elles sont nombreuses mais la toute première vient des films que mon papa prenait soin d'enregistrer avec son magnétoscope. J'ai regardé un nombre incalculable de fois "West side story, "Grease", "Dirty Dancing" .... Aujourd'hui je peux ajouter à mon répertoire "la couleur des sentiments" et plus récemment "the Marvelous Mrs Maisel".

Donc depuis toujours, ces films ont influencé ma garde-robe sans que je ne m'en rende compte car même si j'assume complètement mon côté pin-up depuis quelques années seulement, j'ai réalisé que j'avais déjà adopté un peu ce style, au moins depuis mes 15 ans. Comme je suis très conservatrice, je redécouvre des vêtements dans mon dressing que j'ai acheté il y a parfois plus de 20 ans qui correspondent au style années 50.


Ø Quelles est ta définition d’une Pin-Up de nos jours ?

Pour moi, c'est l'incarnation de la femme et c'est surtout un état d'esprit. C'est une femme qui s'assume, qui se sent belle, qui respire la joie de vivre et qui ose. C'est le symbole de la revendication féminine. La pin-up n'entre pas dans les cases que nous imposent les dictats de la mode, elle s'en détache. Elle n'a pas de mensurations, de taille ou de poids définis. Elle est femme tout simplement.


Crédit photo : Laurent Ducruit


Ø Tu es candidate quel ressenti as-tu sur ce futur événement qu'est l'élection de région ?

A l'heure actuelle, je me demande encore dans quelle aventure je me suis lancée. Ce n'est pas évident de sortir de sa zone de confort. Donc je suis évidemment un peu stressée même si ce n'est pas ma 1ère expérience puisque j'ai été élue Miss Pin-Up lors du festival rétro de mon village en 2017. Mais j'ai mon petit comité de soutien qui me suit et que je sollicite déjà pour ma préparation. Je ne doute pas que cette aventure sera une expérience enrichissante personnellement donc je suis relativement confiante pour l'instant.