Alexia Candidate Grand Est

*Peux-tu te présenter ?

Bonjour à toutes et tous, je m’appelle Alexia, alias Lexi Von Shelby. J’ai 35 ans, en couple depuis 14 ans, mariée depuis bientôt 9 ans et nous avons deux petites puces de 7 et 10 ans. J’habite Saint Dié Des Vosges.

*Que fais-tu dans la vie ?

Je suis professeur d’espagnol en collège et lycée depuis 13 ans. A côté de mon métier que j’adore, je suis une modeste créatrice de bijoux d’inspiration rockabilly rétro pin-up (Les Créas d’Alexia sur Facebook) et tiens également un blog sur mon parcours personnel et mes tribulations pin-upesques sur un ton humoristique et un peu décalé.


D’où te vient ta passion ?

Ma passion pour le rétro vintage est arrivée par les vêtements ! Il y a un peu plus de 3 ans, alors que je faisais un poids assez important, je désespérais de trouver des vêtements féminins et originaux. J’ai alors découvert les robes swing, avec leur taille marquée, les jolis décolletés et les jupes-cercle si seyantes sur toutes les femmes et pour toutes les morphologies. J’étais également déjà fan de séries et films ambiancés dans les années 40 à 60, tels le film Grease et la série Mad Men. Si on ajoute à cela mes goûts musicaux plutôt jazzy depuis de longues années, j’ai vite compris que l’univers rétro serait celui dans lequel je trouverais ma place et m’épanouirais.

*Quelle sont tes influences dans le rétro-vintage ?

Mes influences sont multiples et très variées. J’aime les looks classiques et raffinés d’Audrey Hepburn ou Grace Kelly mais aussi l’hyperféminité des tenues des années 40-50 qui subliment les courbes féminines. La sensualité que dégage des icônes comme Rita Hayworth ou Veronica Lake…J’aime aussi beaucoup le style rockabilly, que j’aime porter au quotidien à l’image des pin-up modernes. Mais mon style de coeur, celui que j’aimerais pouvoir porter au quotidien, c’est celui des années 20-30. Les Années Folles, celles des prémices de la libération de la femme, du cabaret (j’admire Liza Minnelli et Josephine Baker), au-delà du cliché Gatsby, le style masculin-féminin mais diablement raffiné… J’adore ! Mais il est bien difficile de trouver des vêtements d’époque un siècle plus tard ! Alors j’essaie de me créer des looks inspirés de mes séries fétiches comme Las Chicas del cable, Boardwalk Empire ou encore ma chouchoute, Peaky Blinders avec des vêtements repro ou chinés. Je me plais à m’imaginer vivant au début du siècle dernier !

*Quelle est ta définition d’une Pin-up de nos jours ?

Pour moi, la pin-up d’aujourd’hui est avant tout une femme sûre d’elle. Une femme qui sait qui elle est et ce qu’elle veut. Une femme qui assume son corps, sa féminité, ses idées mais aussi ses fragilités. La pin-up d’aujourd’hui peut être grande ou petite, mince ou ronde, jeune ou moins jeune… Peu importe. C’est ce qui me plait : le fait que chacune puisse trouver sa place et son style sans avoir à se soucier de sa morphologie et de son physique. C’est une chose qui me tient à coeur, de par mon propre parcours personnel d’ancienne grande obèse qui a dû lutter de longues années pour s’accepter.


*Tu es candidate, quel ressenti as-tu sur ce futur événement qu'est l'élection de région ?

J’ai déjà eu la chance de participer à l’élection régionale de 2018, qui fut comme un électro-choc pour moi. J’y ai appris beaucoup, de par l’expérience de l’élection en tant que telle mais aussi de par les belles personnes que j’ai pu rencontrer. J’ai repoussé mes limites en osant défiler et en poussant la chansonnette devant un public ma foi plutôt conséquent. Ce fut comme me mettre à nu. Aussi, je vois cette élection 2020 comme une occasion de poursuivre mon cheminement vers l’acceptation totale de mon « nouveau moi », de repousser encore mes limites et de faire découvrir un peu de mon univers, moi qui ai passé tant d’années à me cacher. J’ai envie de montrer qu’il n’y a pas un style de pin-up mais plusieurs. Qu’être pin-up ce n’est pas que porter des victory rolls ou un poodle, des jupons et des robes à pois ou à cerises. J’ai plein d’influences différentes, j’ai les cheveux courts et un p’tit côté punky-rock’n’roll avec mes tattoos, mais je me sens pin-up. Je ressens ce mélange de stress et d’excitation depuis que j’ai décidé d’envoyer ma candidature… Trouver mes tenues, préparer mon show (un sacré défi !) et rencontrer plein de nouvelles personnes passionnées comme je le suis… Il me tarde d’y être !