• Miss Pin-Up Mag

Anaïs Miss Pin-Up Pays de la Loire 2019

Mis à jour : 6 août 2019

Anaïs, alias Eva’s Whims, a 31 ans, elle vient d’être élue Miss Pin-up Pays de Loire le 4 mai dernier.





D'où te viens cette passion pour Rétro ?


Ma passion est née par les histoires de jeunesses de ma grand-mère et sa sœur du côté de maman et des musiques que me faisaient écouter mes grands-parents paternels.


Qu'est - ce qui t'a poussé à t'inscrire au concours ?


Mes amis me poussaient à m’inscrire au concours mais c’est mon conjoint qui a trouvé les bons mots pour me convaincre. Il m’a dit que c’était une opportunité à saisir pour faire parler de mon handicap, la fibromyalgie.


Comment t'es-tu préparé pour le jour J ?


Mon dressing étant très rempli, je me suis plutôt concentrée sur la recherche du show vu que je n’ai pas de talent scénique. J’ai fait 2 soirées de répétitions après avoir sélectionné ma musique et ma mise en scène. Mais j’avoue ne pas avoir trop pensé à l’élection étant donné que mes épreuves de bac que je passais en alternance commençaient 2 jours avant le jour J et qu’il y avait encore des dossiers à clôturer. L’organisation du week-end à plus été géré par ma maman pour que je puisse rester concentrée sur mes oraux et CCF.





Comment te sens-tu la veille de l'élection ?


La veille, là aussi je n’ai pas trop eu l’occasion de stresser. Journée de cours, chargement de la voiture, 2h30 de route, diner puis au lit. La fatigue l’a emporté donc je n’ai pas eu le temps de cogiter et tant mieux !


Comment vis-tu l'aventure ? Es-tu Satisfaite de tes passages ?


Je suis une grande insatisfaite quand ça me concerne donc forcément quand je vois les photos et vidéos des passages sur scène je relève tous les défauts. J’en suis contente quand même car j’avais plus l’impression de défiler pour une copine que de participer à un concours. Le point positif que je retiens c’est que je me suis éclatée ! J’ai vécu cette journée comme une sortie entre copines. L’ambiance n’avait rien à voir avec la réputation des concours de filles. Toutes les personnes présentes ont bien senti que nous sommes un groupe bienveillant.


Au moment du verdict tu entends ton nom, quel est ton ressenti ?


Après le nom des dauphines, Lulu Pop Cherry puis Miss Gwen Pupuce, je me suis mise à organiser dans ma tête le retour car je pensais que pour moi cela s’arrêtais là. Résultat quand j’ai entendu mon nom et vue aussitôt Miss Myosotis devant moi, vous vous doutez bien de ma surprise. J’étais complètement sonnée et perdue. Je n’ai même pas souvenirs de ce qu’il s’est passé entre le moment où l’on m’a passé l’écharpe alors que j’étais alignée avec toutes les filles et le moment où l’on s’est retrouvée toutes les 3 devant en bord de scène.





Quelques jours après tu réalises ?


Toute la semaine qui a suivi j’ai reçu des tas de félicitations et de messages de reconnaissance pour donner suite aux faites que j’avais choisi de mettre en avant le combat contre la fibromyalgie si jamais on me nommait. Mais s’est vraiment le samedi qui a suivi, lors d’une sortie au So Vintage de Niort, que j’ai vraiment réalisé que j’étais Miss. Les diables rouges de Vendée nous ont réservé un accueil qu’on ne pourra jamais oublier !


Des projets des envies ? Qu'aimerais-tu apporter au sein du comité ? À ta région ?


J’ai toujours été attiré par l'événementielle donc j’espère créer ma place dans ce domaine afin de partager avec le plus grand nombre notre passion. En attendant nous n’avons pas traîné entre autres avec Sand, notre déléguée, pour réfléchir aux projets pour notre région et certains sont même en cours de travail même pas 1 mois après l’élection. J’ai des grosses idées de projet pour notre comité régional mais chut ! C’est secret pour le moment.



(Crédit photo : Patrick Blanvillain)



Merci beaucoup, nous te souhaitons la bienvenue dans l'aventure.

Interview par Tiffany Fauvelle - Reporter Miss Pin-Up France pour Miss Pin-up Mag