Candidate Pays de Loire

Je m’appelle Aurélie alias Lylie Sweetviolette, j’ai bientôt 40 ans. Je suis maman de 4 enfants et j’habite en Sarthe. Je suis plutôt quelqu’un d’optimiste, ouverte d’esprit et avec un petit grain de folie. Je suis assistante maternelle depuis 5 ans maintenant mais le domaine du commerce dans lequel je travaillais avant me manque un peu.



J’ai toujours été fascinée et admirative des styles vestimentaires portés par nos ancêtres. Elles étaient élégantes et raffinées et pour certaines périodes très patientes et courageuses.

C’est lors d’une séance de relooking, en octobre 2018, que j’ai eu le déclic, le style année 40/50 était fait pour moi et depuis je ne quitte plus ce style. Je suis une amoureuse des belles courbes, des vieilles voitures, je rêverai en avoir une mais j’ai bien conscience de ne pas avoir les connaissances et compétences pour son entretien alors ça restera un rêve

J’aime l’histoire également la période médiévale et la période des années 20 à 50, j’adorai faire partie d’un groupe de reconstitution.

Mes influences sont nombreuses et très différentes les unes des autres, ça va de l’incontournable Marilyn Monroe, à Audrey Hepburn en passant par Colette, Laurel et Hardy, Charlie Chaplin, sans oublier les belles et sulfureuses Dita Von Teese et Lolly Wish.

Beaucoup des femmes/pin-up d’aujourd’hui m’influencent et m’inspirent également tel que Loulou Sweet Potato, Dolly Kitten, Fauva Lipstick, Miss Sweet Bollywood et elles sont nombreuses encore !

Une pin-up d’aujourd’hui, c’est une femme qui s’assume pleinement et qui se sent femme. Elle est sexy sans vulgarité, elle est élégante sans snobisme. C’est une femme qui prône la féminité, la bienveillance, l’humilité et le respect.


Crédit Photo : Patrick Blanvillain PB Fotos


C’est un mélange de stress, d’excitation et d’impatience ! J’ai l’impression d’être une ado à son premier rencard. Même si je faisais partie des candidates l’année dernière, le stress est là, il va falloir assurer les passages et le show et cette année je me suis lancée 2 défis mais chut, je n’en dirai pas plus.