• Miss Pin-Up Mag

Julie 1ère Dauphine Miss Pin-Up Bretagne

"Siggy Hussy". Siggy est un prénom scandinave et un personnage que j'aime beaucoup dans la série "Viking". Mon compagnon et moi adorons la culture scandinave et celte. Et "hussy" qui veut dire "coquine" est un mot qui correspond bien à mon caractère.

J'ai 23 ans et suis illustratrice.





D'où te viens cette passion pour Rétro ?


Je n'ai pas de passion en particulier pour le retro mais plutôt pour l'histoire en général qui m'attire depuis que je suis petite. Je ne me sens pas forcement à l'aise dans la société actuelle que je ne comprends pas, et le passé est une sorte de refuge.

M'habiller en rétro me permet de vivre un peu chaque jour comme pouvaient vivre mes grands-mères et arrières grands-mères. 


Qu'est - ce qui t'a poussé à t'inscrire au concours ?


Je venais de vivre ma première grossesse et il a fallu accepter mon nouveau corps. Pas celui de Beyoncé mais celui d'une femme qui a donné la vie et qui a un peu souffert. Il fallait absolument que je retrouve ma féminité. Lorsque nous devenons maman, beaucoup de personnes ne vous voient que comme telle. Par ce concours je voulais montrer à ceux qui me connaissent que je reste avant tout une femme. Et rassurer mon homme pour qu’il continue quand même à me désirer !!

Au-delà de mon parcours personnel, je veux prouver aux femmes qui comme moi se sentent « trop grosses » ou trop "laides" parce que la société nous impose sa vision de la beauté féminine (qui se résume à un tour de taille et à une peau photoshopée), que toutes les femmes sont belles. Karl Lagerfeld a dit : « les femmes rondes n’ont rien à faire sur les podiums ». Il est temps d’envoyer valser tous ces mauvais discours d’homme qui ne connaissent rien aux femmes !

La mode années 40/50 à une très grande importance dans l'évolution de la femme. Je dirais même, que c'est à partir de cette époque que les femmes ont commencé à devenir plus indépendantes et à se libérer de la religion (qui jusque-là, dictait toutes les mœurs de la société et emprisonnait la femme). Les femmes de cette époque ont prouvé pendant les deux guerres mondiales, aux hommes mais aussi à elles-mêmes, qu’elles étaient capables de beaucoup ; non seulement de faire tourner le pays mais aussi de continuer à s'occuper de leurs familles et de leurs foyers. Paradoxalement la guerre a eu du bon pour nous les femmes ! C’est pourquoi, lorsque je m'habille en retro je revendique ma féminité. Car pour moi cette mode est l’excellence de la féminité et représente bien plus qu’un vêtement.





Comment te sens tu la veille de l'élection ?


La veille j’en étais malade de stresse. Dans mon show j’avais prévu de chanter l’hymne breton, or je n’avais jamais chanté devant personne jusque-là… Challenge réussi !


Comment vis-tu l'aventure ? Es-tu satisfaite de tes passages ?


C’est une superbe aventure, je ne regrette rien. J’ai fait de belles rencontres, partagé mon amour pour l’histoire et vécu des moments forts le jour J. J’aurais largement pu faire mieux car le stresse nous empêche de faire les choses parfaitement mais je me suis amusée et j’ai eu le courage de chanter alors cette fois je ne me jetterai pas la pierre !


Au moment du verdict, tu entends ton nom, quel est ton ressenti ?


J’étais très heureuse et à la fois je venais à peine de réaliser ce qu’il se passait. 


Quelques jours après, tu réalises ?


Quelques jours après je réalise que je continue l’aventure au côté de la 2ème dauphine et la miss et j’en suis très heureuse.


 Qu'aimerais-tu apporter à ta région ?


J’espère que tous les Bretons seront fiers de leurs trois représentantes pin-up !

Merci beaucoup, nous te souhaitons la bienvenue dans l'aventure.




Réservation Election Nationale


Interview par Tiffany Fauvelle - Reporter Miss Pin-Up France pour Miss Pin-up Mag