Perrine 2ème Dauphine Miss Pin-Up Occitanie

Je suis Perrine , alias PP De Vil.

PP, c'est ainsi que certaines de mes amies me surnomme et De Vil en hommage à Cruella et toutes les méchantes Disney que j'affectionne... Je suis actuellement en pleine réalisation d'un tatouage a leurs effigies sur le haut de ma poitrine.

J'habite dans l'Aveyron, ou je compte bien y passer le reste de ma vie, car je viens d'y acheter une maison avec mes filles et mon compagnon.

Je suis en arrêt maladie depuis plus d'un an car je souffre d'une adénomyose et d'une endométriose (et de pleins de pathologies adjacentes à ces saletés...). Du coup je souffre beaucoup et suis très fatiguée.





D'où te viens cette passion pour Rétro ?


J'ai toujours eu un petit côté rétro, je me souviens d'un jour, sur le quai d'une gare, à 18 ans, être habillée style année 30,  et d'être passé pour un ovni.

Il y a 4 ans que je suis arrivée dans l'Aveyron (je suis originaire de la région parisienne), et j’ai eu le déclic après avoir eu pour mon anniversaire un shooting photo/relooking Pin-Up.

Depuis ce jour, j'ai revendu ma collection de vêtements lambda et ne m'habille quasiment plus qu'en Pin-Up !

Je m'intéresse de plus en plus au vintage et à la place de la femme dans notre société.

Grâce à ce mode de vie, je suis plus sûre de moi, d'avantage moi-même.


Qu'est - ce qui t'a poussé à t'inscrire au concours ?


Déjà l'année dernière, j'avais songé à y participer, et finalement , j'ai renoncé...

Je crois que c'est ce qu'on appelle reculer pour mieux sauter!!!

Je suivais les aventures de toutes ces magnifiques femmes de loin, grâce à internet et Facebook...

Et puis cette année, j'ai décidé de sauter le pas.

Je me suis inscrite en Février et là tout s'est emballer...


Comment t'es-tu préparé pour le jour J ?


Je me suis mise tout de suite dans la compétition, mon objectif était simple ,finir dans le trio de tête.

J'ai su tout de suite quel type de show, je voulais présenter.

Le plus dur, bien sûr, ça a été les tenues...

J'ai une belle collection de robes ( entre 30 et 50 pièces, je n'ai pas compté...), et j'ai longtemps hésité. Heureusement grâce à mon entourage, j'ai su prendre les bonnes décisions !!!

J'ai beaucoup répété ma présentation et mon show et 10 jours avant, j'étais prête à monter sur scène.


Comment te sens tu la veille de l'élection ?


Je me retrouve seule le soir dans ma chambre d'hôtel et je ne stress pas plus que ça. Toutefois, j’angoisse juste un peu tout de même car ma gorge me fait très mal et j’ai peur de ne pas être capable de chanter en live le lendemain.

Je suis aussi très fatiguée, car je sors juste de l'hôpital après une opération la semaine d'avant...

C'est le matin que je craque un peu, crise de panique au réveil, incapable de parler...

Heureusement je me suis calmée !!!





Comment vis-tu l'aventure ? Es-tu satisfaite de tes passages ?


Quand j'arrive à la salle, je suis limite étonnée d'être ici... Presque 5 mois de préparation, déjà passée.

On enchaîne les répétitions, tout ça bien, malgré la chaleur.

Les photos de l'après-midi, je les ressens comme une torture, je sue sang et eau, je manque de me trouver mal, je pleure mon maquillage... J'ai vraiment cru que je ne tiendrai pas jusqu'au soir.

Puis arrive l'ouverture du bal...

J'enchaîne la chorégraphie collective, le passage en robe de jour et la présentation !!!

Je présente mon show et couic un problème technique de son, mais j'enchaîne, je chante et joue la comédie, je m'éclate.

Arrive le passage en robe de soirée, je prie pour ne pas tomber de mes talons hauts...

Et enfin, le dernier passage. En coulisse, je lis tous les messages envoyés par ma famille et je m' effondre dans les loges...

Ça y est tout est fini, les dés sont jetés....


Au moment du verdict, tu entends ton nom, quel est ton ressenti ?


J'ai encore pleuré, de joie et de bonheur !!!