Sophie Miss Pin-Up PACA 2019

Mis à jour : 6 août 2019


Je m'appelle Sophie, J'habite à Saint André de la Roche, une commune rattachée à Nice. Mon nom de pin-up est Marilyne Hepburn, et j'ai choisi ce pseudo car il symbolise le sens que je donne au style Pin-Up. Je vois la femme des années 40 et 50 élégantes et glamour, je la trouve pétulante, éclatante même.






D'où te viens cette passion pour Rétro ?

A partir de l'âge de 10 ans, j'étais une spectatrice assidue de la Dernière Séance et du Cinéma de Minuit, une bataille que j'ai gagné auprès de mes parents pour avoir le droit de veiller si tard à l'époque : j'ai eu la chance qu'ils comprennent ma passion pour ces "vieux" films. J'étais fascinée par les actrices, qui étaient mes princesses : elles étaient belles et j'adorais leur style. J'ai continué à regarder ces émissions toute mon adolescence. Ainsi, lors de mes études, un DEUG d'Art plastiques puis une spécialisation en Illustration, l'Histoire de l'Art a renforcé ma passion du rétro : j'ai été fascinée par l'ébullition culturelle de la première moitié du 20ème siècle, par l'évolution de la condition des femmes, et bien sûr les approches artistiques et esthétiques. C'est donc naturellement que j'en suis venue à adopter le style vestimentaire des années 40-50, à la fois par plaisir esthétique et certainement dans un souci d'identification à une période riche culturellement.


Qu'est - ce qui t'a poussé à t'inscrire au concours ?

Parce que ma vie a été particulièrement bouleversée ces quatre dernières années par plusieurs événements difficiles qui ont fait voler en éclat ma zone de confort, je me suis raccrochée à ce qui me porte depuis toujours. Il fallait que je retrouve confiance en moi. Ce besoin de me dépasser, d'aller au delà d'une simple apparence pour le monde extérieur, passait forcément par l'affirmation de mon style.


Comment t'es-tu préparé pour le jour J ?

J'ai pris un soin particulier à choisir mes tenues et à les accessoiriser. Avec la tenue de jour, j'ai souhaité mettre en valeur les créatrices Pin-Up de ma belle région. J'ai choisi également des boucles d'oreilles à l'effigie de Marilyn Monroe et d'Audrey Hepburn. Ma tenue du soir, c'est une robe que j'ai depuis longtemps. A ma très grande surprise et mon grand bonheur, elle m'a été offerte ce Noël de 2012 par ma mère, mon frère et mes sœurs. C'était pour moi LA robe du soir à porter : c'est l'amour de la famille. J'ai aussi beaucoup travaillé mon show. Je ne sais pas danser et encore moins chanter, je ne m'y suis donc pas risquée. Alors j'ai répété tous les jours, ou presque, entre une et deux heures.






Comment te sens tu la veille de l'élection ?

En panique totale : j'ai passé mon temps à me répéter que c'était une mauvaise idée et que je n’allais pas y aller, que je n'étais pas prête. Mes filles se moquaient de moi en disant que je suis une perfectionniste et que je ne serais jamais prête (le fait de me tourner en dérision me calme), et mon chéri à fait tout ce qu'il pouvait pour me détendre. Sans leur soutien, je n'aurai pas dépassé ce stade.

Comment vis-tu l'aventure ? Es-tu satisfaite de tes passages ?

J'ai les émotions qui font l'ascenseur entre le stress et l'impression d'être à une fête. Dans les coulisses, on se soutient fortement entre les candidates. Nos délégués nous encouragent, et nous trouvons une réelle cohésion de groupe. Me montrer, être sur scène, est déjà un réel défi. Le fait d'y arriver, d'avoir fait mon show et même à avoir réussi à sincèrement m'amuser est une récompense en soi.

Au moment du verdict, tu entends ton nom, quel est ton ressenti ?

Il y a un moment d'incompréhension, j'ai l'impression d'être là et pas là en même temps. Comme si je rêvais encore une fois. Oui, parce que je l'ai beaucoup imaginé ce moment, pour me forcer à aller au bout. Évidemment les moments, et même les quelques jours qui suivent ne sont que du bonheur. C'est un peu magique.

Quelques jours après, tu réalises ?

J'ai réussi le défi que je me suis lancé, et je suis même allée plus loin. Je suis ravie. Et je travaille à la prochaine étape : Aller au National et en faire une fête. Là encore, je cherche juste à me dépasser, si je suis sur scène et que je m'y amuse, je serais satisfaite.

Des projets des envies ? Qu'aimerais-tu apporté au sein du comité ? À ta région ?

J'aimerai, bien sûr, faire des shootings en tant que modèle Pin-Up. J'ai aussi le projet de renouer avec mes feutres et mes pinceaux, et créer une série d'illustrations autour du thème de la Pin-Up, et l'exposer. J'ai envie de faire connaître le concours dans ma région. En participant à des événements avec ma belle écharpe en allant à la rencontre des pin-up de la région. J''ai aussi envie d'exporter ma belle région, donc j'essaye de participer à des événements ailleurs qu'en PACA.


Merci beaucoup , nous te souhaitons la bienvenue dans l'aventure.

Interview par Tiffany Fauvelle - Reporter Miss Pin Up France pour Miss Pin up Mag